Collection permanente : Les Peintures Italiennes

00-007310_mid
Survolez l'image pour zoomer - Cliquez sur l'icône + pour agrandir

Cecco di Pietro

Connu à partir de 1364. Mort en 1402

Saint Nicolas

Bois (peuplier). Fond d'or
MI 400, dépôt du musée du Louvre - Avignon, musée du Petit Palais

13 sur 76

12907648513952_region
12907648506646

14e siècle

12906737933025
12906737933025

ITALIE, XIVe et XVe siècles
Toscane (Sienne, Pise, Lucques)
Ligurie (Gênes) de 1350 à 1420


Architecture et agencement de la salle :
La salle IV est éclairée par les fenêtres de la façade reconstruite par Julien de La Rovère à la fin du XVème siècle pour embellir son palais archiépiscopal.

La salle IV est consacrée à l'école siennoise
. Jusqu'à la fin du XVe siècle, la République de Sienne reste, face à Florence mais en contact avec elle, un foyer artistique de grande activité et fidèle à une tradition originale.
Paolo di Giovanni Fei illustre parfaitement dans son saint Jean-Baptiste, la sensibilité siennoise, intense et raffinée.
Plusieurs œuvres de Taddeo di Bartolo, un des artistes les plus importants de la fin du XIVe siècle à Sienne, sont exposées dans cette salle. La Vierge et l'Enfant est une belle illustration de caractères proprement siennois tels, la richesse du décor ornemental (tissus), l'importance du graphisme et l'arabesque de la ligne, la délicatesse du modèle, la noblesse des figures, autant de caractéristiques qui rappellent la leçon de Simone Martini.
Dans cette même veine, on remarque la figure monumentale et hiératique de saint Jean l’évangéliste de Bartolo di Fredi, qui constituait le volet d’un grand polyptyque destiné à l’église San Domenico de Sienne.

L'influence de Sienne se fait sentir sur les cités voisines de Lucques (saint Jean-Baptiste et sainte Madeleine du Lucquois d’Angelo Puccinelli) et Pise (Cecco di Pietro, St Pierre, St Barthélemy, St Jean-Baptiste,St Nicolas).

On la retrouve également beaucoup plus loin, jusqu’à Gênes, où Barnaba da Modena, qui séjourna à Pise, se montre sensible aux modèles de Taddeo di Bartolo. La Vierge et l'Enfant entre saint Jean-Baptiste et saint Michel est l’œuvre d'un de ses élèves, peut-être un Toscan travaillant à Gênes.