Actualités

A partir du 10 avril 2017
LES DOSSIERS DU PETIT PALAIS
#3 Autour de deux nouveaux dépôt du musée du Louvre

 

Autour de deux nouveaux dépôts du musée du Louvre
A l'occasion de ses 40 ans et grâce à la générosité du musée du Louvre, les collections permanentes du musée du Petit Palais s'enrichissent.
Le musée du Petit Palais fut créé en 1976 par les volontés conjuguées du musée du Louvre et de la Ville d'Avignon. Il présente une collection de peintures italiennes du XIIIe au XVIe siècle déposée par le musée du Louvre et provenant de l'achat de la collection Campana par Napoléon III, qui constitue l'un des plus beaux panoramas de la peinture italienne médiévale.

Grâce aux deux dépôts supplémentaires consentis par le Louvre, le Petit Palais propose deux nouveautés aux visiteurs en 2017.

 Lire l'article
Botticelli et son atelier - Création d'une nouvelle salle permanente
Cette nouvelle salle rassemble pour la première fois 5 œuvres témoignant de la variété des modes de production de l'atelier de Botticelli : œuvres de la main du maître ou de celles de ses collaborateurs sous sa supervision et d'après ses modèles. De la Vénus aux trois putti, nouvellement déposée par le musée du Louvre, à la Vierge et l'Enfant, cette salle présente deux facettes, profane et sacrée, de la vision de la femme et du monde par le peintre qui incarne la Renaissance italienne et la gloire de Florence.

Enfin réunis ! - La reconstitution d'un triptyque de Giovanni di Tommasino Crivelli
Un nouveau don de la famille Sarti, un saint Jean-Baptiste (attribué par dépôt du Louvre au Petit Palais) vient rejoindre un panneau de saint François déjà donné par eux en 2007. L'un et l'autre acquis successivement sur le marché de l'art permettent au musée de reconstituer autour d'une gracieuse Annonciation un triptyque très raffiné de Giovanni di Tommasino Crivelli, peintre travaillant à Pérouse au XVe siècle.

Cette manifestation a été inauguré le lundi 10 avril 2017 par Madame la Maire d'Avignon et Monsieur le Président Directeur du musée du Louvre.

 A venir :

Jeudi 27 avril : Les Midis du musée. Cycle Botticelli, un peintre et son mythe
Botticelli et son atelier : une nouvelle vision du monde.
Dominique VINGTAIN, Directrice du musée du Petit Palais
De 12h15 à 13h. Sans supplément au droit d'entrée du musée

Jeudi 18 mai : Les Midis du musée. Cycle Botticelli, un peintre et son mythe
De Vénus à la Vierge : la création d'un modèle féminin
Dominique VINGTAIN, Directrice du musée du Petit Palais
De 12h15 à 13h. Sans supplément au droit d'entrée du musée

Jeudi 29 juin : Les Midis du musée. Cycle Botticelli, un peintre et son mythe
Les collectionneurs et la redécouverte de Botticelli au XIXe siècle
Marie MAYOT, Adjointe à la directrice du musée du Petit Palais
De 12h15 à 13h. Sans supplément au droit d'entrée du musée

 

 Refermer
20 et 28 avril 10h-13h
Fermeture exceptionnelle 20 et 28 avril 10h-13h
Le musée du Petit Palais sera exceptionnellement fermé jeudi 20 avril de 10h à 13h et vendredi 28 avril de 10h à 13h.
Nous nous excusons de la gêne occasionnée.
L'équipe du musée du Petit Palais.  Lire l'article
Mardi 21 juin de 9h30 à 17h
Colloque international « Les sculptures en albâtre du XIVe au XVIe siècle. Une approche renouvelée et interdisciplinaire »
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
En 2014, le musée du Petit Palais a accueilli une équipe pluridisciplinaire participant au programme de recherches sur les albâtres dans la sculpture française- XIVe-XVIe siècle. Ce programme de recherches engagé depuis 2012 sous l'égide de la Fondation des Sciences du patrimoine rassemble des chercheurs du LRMH (Laboratoire de recherche des Monuments Historiques), du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières, du laboratoire DYPAC de l'université de Saint-Quentin en Yvelines et du CICRP (Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine).  Lire l'article

L'objectif de ce programme est l'étude de la provenance des albâtres utilisés dans la sculpture française du XIVe au XVIe siècle. En complément des recherches historiques « classiques », une nouvelle technique d'identification isotopique des albâtres gypseux permet d'apporter de précieuses indications sur l'origine géographique des albâtres. Chaque carrière d'albâtre possède en effet des caractéristiques propres que l'on peut repérer en définissant les isotopes du souffre, de l'oxygène et du strontium du matériau à partir d'échantillons prélevés dans la carrière : la combinaison de ces trois isotopes définit le profil spécifique d'une carrière. En parallèle, des échantillons d'albâtre prélevés sur des œuvres permettent par comparaison d'établir la provenance du matériau utilisé par les sculpteurs.
10 échantillons ont été prélevés sur les sculptures du musée du Petit Palais et les résultats des analyses sont maintenant connus.
Le colloque « Les sculptures en albâtre du XIVe au XVIe siècle. Une approche renouvelée et interdisciplinaire» entend présenter les résultats obtenus à partir des prélèvements au musée du Petit Palais et dans d'autres institutions, confronter cette expérience avec celles des collègues étrangers et particulièrement anglais car l'albâtre fut un matériau de prédilection des sculpteurs anglais et enfin proposer des perspectives pour la poursuite de ce programme de recherche. Dominique Vingtain, directrice du musée du Petit Palais, participe à ce colloque où elle présentera ce que les analyses scientifiques ont apporté au dossier historique des tombeaux de papes et de cardinaux avignonnais du XIVe siècle.

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Auditorium de la Bibliothèque Universitaire
45 boulevard Vauban
78280 GUYANCOURT

>> Affiche du colloque
>> Programme du colloque

 Refermer
3, 4 et 5 juin 2016
Week-end Partages de points de vues autour des oeuvres d'art
En partenariat avec utopia et le Parcours de l'Art
L'œuvre d'art vaut tant par le processus de sa création originelle, par sa propre valeur esthétique, spirituelle et financière que par sa présence au monde au cours des siècles qui suivent sa réalisation et par l'élaboration des réflexions spirituelles et artistiques qu'elle suscite.  Lire l'article

Le grand tableau de la Maestà peint par Duccio à Sienne entre 1308 et 1311 est sans nul doute un des plus fameux tableaux de son temps. Réalisé pour la cathédrale de Sienne, où il demeure plusieurs siècles, par l'un des plus éminents maîtres de la peinture italienne médiévale, il a constitué une référence pour les peintres de cette époque.
Dans les années 1980, ce tableau a exercé une puissante attraction sur un jeune étudiant des Beaux-Arts qui lui a consacré des années de travail et un film très atypique. Loin du documentaire, sans intention didactique, ce film plonge le spectateur au cœur de l'œuvre en ramenant à la vie, concrète, sonore, les très nombreux acteurs muets de cette peinture.Vendredi 3 juin, 18 h
Utopia : projection du film MAESTÀ LA PASSION DU CHRIST DE Andy Guérif
Débat en présence du réalisateur, de la conservation du musée du Petit Palais (M. Mayot, D. Vingtain), du Parcours de l'Art. Cette rencontre est conçue comme un moment de partages de points de vue. Le réalisateur présentera le pourquoi et le comment qui l'ont conduit à réaliser ce film si inattendu. Les représentants du musée du Petit Palais et du Parcours de l'Art réagiront à cette présentation avec les spectateurs.

Samedi 4 juin à partir de 10h
Musée du Petit Palais : une passionnante matinée !

10h- 10h45 : Parcours découverte La passion du Christ dans les collections du musée par Marie Mayot, adjointe à la directrice du musée.

10h45-11h15 : Pause/rencontre dans le jardin intérieur du musée du Petit Palais avec le Parcours de l'Art.

11h20-12 h : Conférence La Maestà de Duccio par Dominique Vingtain, directrice du musée.

Pour ceux qui veulent venir avec leurs enfants : un parcours découverte est proposé par le service éducatif, suivi d'un atelier-jeu, autour de la Vie du Christ, 10h-12 h

La matinée au Petit Palais :
6 euros tarif plein
3 euros tarif réduit.
Gratuit pour les enfants et adolescents.

Et pour ceux qui n'auraient pas pu assister à la projection du vendredi :
Utopia : dimanche 5 juin, ? h
projection du film MAESTÀ LA PASSION DU CHRIST DE Andy Guérif

 

 Refermer
Mai à octobre 2016
Les oeuvres du Musée voyagent
Le musée du Petit Palais participe à l'exposition Le chevalier dans tous ses états à la Cité royale de Loches du 5 mai au 31 octobre 2016 par le prêt de l'œuvre suivante :
• Buste de jeune chevalier. Dépôt de la Fondation Calvet. N96  Lire l'article
• Buste de jeune chevalier. Dépôt de la Fondation Calvet. N96
La chevalerie est toujours l'objet de passion, de fantasmes et de légendes. Grâce à elle, de formidables histoires sont à évoquer. L'exposition-parcours organisée par la Cité royale de Loches propose de faire le point sur les chevaliers de manière didactique et ludique pour toute la famille.
Le chevalier dans tous ses états
Cité Royale de Loches
37 600 Loches
5 mai - 31 octobre 2016
http://chateau-loches.fr/expochevalier

 

 Refermer
2016
L’œuvre du mois de mars
Paolo Veneziano, La Vierge et l’Enfant

Tous les mois, l'œuvre présentée dans le cadre des Midis du musée devient l'œuvre du mois avec un focus dans les salles et sur le site.

>>  Découvrez l'œuvre du mois de mars, la Vierge et l'Enfant de Paolo Veneziano


 Lire l'article
Jeudi 29 septembre 2016
Cycle des Midis du musée 2016
Images du corps en Italie et en Provence aux XIVe et XVe siècles
Images du corps en Italie et en Provence aux XIVe et XVe siècles  Lire l'article
- Le corps de Byzance à Rome et au retour à l'Antique
Jeudi 25 février. Paolo Veneziano. La Vierge et l'Enfant. Marie Mayot, attachée de conservation
Jeudi 24 mars à 12h15. Cristoforo Scacco. Saint Jean-Baptiste. Dominique Vingtain, conservateur en chef

- Le corps du Christ
Jeudi 28 avril. Pseudo-Jacopino di Francesco. La Crucifixion. Marie Mayot, attachée de conservation
Jeudi 26 mai. Lorenzo di Bicci. Crucifix. Dominique Vingtain, conservateur en chef
Jeudi 23 juin. Liberale da Verona. Le Christ à la colonne. Marie Mayot, attachée de conservation

- Le corps mort des princes de l'Église
Jeudi 29 septembre. Gisant d'Urbain V. Dominique Vingtain, conservateur en chef
Jeudi 13 octobre. Le transi du tombeau du cardinal de Lagrange. Dominique Vingtain, conservateur en chef


- Le corps souffrant

Jeudi 24 novembre. Chapiteau du cloître de Notre-Dame des Doms : l'histoire de Job. Marie Mayot, attachée de conservation
Jeudi 15 décembre. Le Christ fustigeant saint Elzéar. Marie Mayot, attachée de conservation

Jeudi de 12h15 à 13h
Sans supplément au droit d'entrée du musée

 Refermer
Dimanche 30 octobre 2016- 15h30
visite guidée -Dimanche 30 octobre
Une visite guidée pour découvrir l'histoire des collections et du lieu et apprécier les œuvres majeures du musée.  Lire l'article
Sans inscription préalable
A 15h30
Tarif : 3€ en supplément au droit d'entrée du musée
Durée : 1h30  Refermer
Du 24 septembre 2015 au 24 janvier 2016.
Les œuvres du musée voyagent
Exposition à la Gemäldegalerie de Berlin

Le musée du Petit Palais collabore à une exposition à la Gemäldegalerie de Berlin «The Botticelli Renaissance » par le prêt des œuvres suivantes :

-Sandro Botticelli. La Vierge et l'Enfant. MI 480
-Atelier de Sandro Botticelli. Noli me tangere. MI 544
-Atelier de Sandro Botticelli. La Vierge et l'Enfant avec le petit saint Jean-Baptiste. Inv 20720
-Atelier de Sandro Botticelli. La Vierge et l'Enfant avec un ange. Inv 20254

 Lire l'article
Cette exposition propose de redécouvrir comment la gloire de Sandro Botticelli, aujourd'hui considéré comme l'un des peintre les plus fameux de la Renaissance italienne et pourtant vite oublié après sa mort, s'est construite à partir du XIXe siècle ainsi que la manière dont les artistes se sont appropriés son art jusqu'à aujourd'hui .

Les trois œuvres de l'atelier de Sandro Botticelli habituellement conservées en réserve rejoindront ensuite les cimaises du Victoria and Albert Museum pour le versant londonien de l'exposition tandis que la Vierge et l'Enfant de Sandro Botticelli retrouvera sa place habituelle au sein du parcours des collections.


The Botticelli Renaissance
Gemaäldegalerie

Matthäikirchplatz
10785 Berlin
Allemagne
Du 24 septembre 2015 au 24 janvier 2016.

 

 Refermer
Jusqu’au 28 septembre 2015
Les œuvres du musée voyagent
D’or et d’ivoire. Paris, Pise, Florence, Sienne. 1250-1320
Le musée du Petit Palais collabore à une exposition au musée du Louvre-lens «D'or et di'voire. Paris, Pise, Florence, Sienne. 1250-1320 » par le prêt des œuvres suivantes :
  • Sculpteur anonyme. Religieux tenant un missel provenant du tombeau de Jean XXII. N 55A
  • Sculpteur anonyme. Diacre du tombeau de Jean XXII. N 56A
  • Sculpteur anonyme. Ange tenant un missel. N 79
  • Peintre anonyme florentin. La crucifixion. RF 1938-1941
 Lire l'article
L'exposition de l'été 2015 au Louvre-Lens met en lumière la richesse des échanges artistiques entre la capitale du royaume de France et l'actuelle Toscane dans la seconde moitié du XIIIe siècle.
Grâce aux prêts exceptionnels d'une vingtaine de prestigieux musées européens, elle lève le voile sur les relations entre les grands foyers de création artistique que sont à l'époque Paris d'un côté, Florence, Sienne et Pise de l'autre. Statuaire monumentale, peintures à fond d'or mais aussi manuscrits enluminés, émaux et ivoires précieux : plus de 125 œuvres d'un grand raffinement sont ainsi rassemblées. Elles révèlent en particulier l'influence exercée par les représentants français du gothique rayonnant sur les sculpteurs et peintres toscans de la fin du XIIIe siècle, dans une aire culturelle qui deviendra le berceau de la Première Renaissance.  Refermer
Mardin 23 juin - 18h30
Deux nouveaux ouvrages sur le Palais des Papes
Dominique Vingtain
Nous avons le plaisir de vous convier à la conférence de présentation de deux nouveaux ouvrages consacrés au Palais des Papes.  Lire l'article
Le Palais des Papes d'Avignon est un ouvrage général portant sur toute l'histoire de ce monument et propose des illustrations numériques reconstituant les édifices et décors disparus.

Le Palais des Papes d'Avignon XVIII -XXe siècle. L'invention d'un Monument Historique Français traite exclusivement de l'histoire contemporaine de ce monument de la Révolution à la veille de la Seconde Guerre mondiale et analyse la transformation de ce palais gothique en Monument historique.

(Entrée libre dans la mesure des places disponibles)
Mardi 23 juin à 18h30
Centre international de Congrès du Palais des Papes

 

>>Télécharger l'invitation en PDF 

 Refermer
Prolongation jusqu'au 3 janvier 2016
Piété populaire en italie au XVe siècle
la Bannière de Saint Blaise de Niccolò da Foligno
Deuxième opus de la série des dossiers du Petit Palais dont l'objet est de rendre compte au public des études et des restaurations portant sur les collections du musée du Petit Palais, cette exposition présente la bannière de saint Blaise de Niccolò da Foligno. Cette œuvre qui vient enrichir de manière significative les collections du musée du Petit Palais fait partie de la collection Campana, déposée au musée du Petit Palais par le musée du Louvre en 1976. Cette bannière attendait d'être restaurée pour pouvoir être présentée au public.  Lire l'article
Cette bannière de procession de très grandes dimensions est le seul exemple de ce type d'objet de dévotion dans les collections françaises.

La bannière de saint Blaise a été commandée par la confrérie de Santa Maria del Vescovado d'Assise à l'un des peintres ombriens les plus accomplis du XVe siècle, Niccolò da Foligno. Elle est présentée en salle 13, accompagnée de panneaux qui replace l'œuvre dans la carrière de Niccolò da Foligno, mais également dans le contexte de sa commande, les confréries de flagellants qui fleurissent en Ombrie au XVe siècle ; la restauration dont la bannière de saint Blaise vient de faire l'objet est également évoquée.
En complément de cette présentation, un parcours matérialisé par des pupitres au fil de la collection italienne du musée du Petit Palais présente les autres peintres ombriens du musée (salles 8, 9, 12, 13 et 16)

Conférence
La piété populaire dans les cités italiennes au Moyen Âge.
Par Guido Castelnuovo, professeur d'histoire du Moyen Âge, université d'Avignon.

Vendredi 28 novembre à 18h30
Tarif : 6 € / 3 € (étudiant,
chômeur

 

>>Télécharger le dossier de presse

 Refermer
Jusqu'au 17 août
Les œuvres du musée voyagent
Exposition au musée des Beaux-Arts de Rouen

Le musée du Petit Palais collabore à une exposition au musée des Beaux-arts de Rouen

 

 Lire l'article
Dans le cadre de l'exposition «Sienne, aux origines de la Renaissance » le musée du Petit Palais prête les œuvres suivantes :
  • Simone Martini. Les prophètes. PP 6, 7, 8, 9
  • Lippo Memmi. Sainte Madeleine. PP 10
  • Francesco di Giorgio Martini. La Vierge et l'Enfant. Inv 20184
Cette exposition propose de découvrir les spécificités de l'art siennois en donnant à voir des œuvres exécutées entre la fin du XIIIe siècle et la fin du XVe siècle.

Sienne, aux origines de la Renaissance
Musée des Beaux-arts
Esplanade Marcel Duchamps
76000 Rouen
Jusqu'au 17 août 2015

 

 Refermer
Jusqu’au 11 octobre 2015
Les œuvres du musée voyagent
Exposition à la Galleria del’Academia à Florence
Le musée du Petit Palais collabore à une exposition à la Galleria de l'Accademia à Florence  Lire l'article

Dans le cadre de l'exposition « L'arte di Francesco. Capolavori dell'arte italiana e terre d'Asia dal XIII al XV secolo » le Musée du Petit Palais prête l'œuvre suivante :
- Bartolomeo della Gatta. Saint Bernardin de Sienne. Calvet 22664

Cette exposition propose de documenter la production artistique d'origine franciscaine (peintures, sculptures, objets liturgiques) du XIIIe au XVe siècles en mettant particulièrement en évidence l'importante activité évangélisatrice menée par les Franciscains en Asie.

L'arte di Francesco. Capolavori dell'arte italiana e terre d'Asia dal XIII al XV secolo
Galleria dell'Accademia

Via Ricasoli, 58-60
50122 Florence (Italie)
Jusqu'au 11 octobre 2015

 

 

 Refermer
16 mai 2015
La Nuit européenne des musées

En raison de la Nuit des musées, le musée sera exceptionnellement fermé samedi 16 mai de 10h à 13h et ouvrira ses portes de 16h à 19h et 20h à 24h.

De 20h à 24h : Le musée du Petit Palais pour tous

  •  Visite libre des collections permanentes :  sculptures avignonnaises romanes et gothiques, peintures italiennes des XIVe et XVe siècles.
 Lire l'article

Animations proposées
• Les gardiens ont la parole : tout au long de la soirée et au fil des salles du musée, les gardiens prennent la parole pour vous raconter leur vie au musée, leur rapport aux œuvres et au Palais des Archevêques.


• La conservation à votre disposition :
Promenade dans le musée pour tout ceux qui ne le connaissent pas par l'équipe de la conservation : visites à 20h30 et 22h (durée 30 minutes, sur réservation)
Rencontres improvisées dans les salles avec l'équipe de la conservation
La classe, l'œuvre ! Retrouvez les productions de la classe de CP de l'école Farfantello d'Avignon autour du Couronnement de la Vierge de Raffaelino del Garbo.

 

 Refermer
2015
Des nouvelles du Triptyque de Venasque #2
Nous avions laissé le Triptyque de Venasque sous le pinceau des restauratrices occupées à dégager la couche picturale de ses papiers de protection, les facing, et à la consolider en prévision de l'une des tranches les plus sensibles de cette restauration : la restauration du support de l'œuvre.
 Lire l'article

La structure du Triptyque de Venasque est composée de 12 éléments :
• 2 traverses horizontales,
• 4 montants verticaux,
• et 6 planches verticales correspondant aux 3 scènes peintes constituées chacune de 2 planches de noyer l'une large (environ 55 cm), l'autre plus étroite (environ 11 cm). La largeur importante des planches, importante pour du noyer, explique qu'une partie importante de l'aubier (bois près de l'écorce encore chargé d'humidité) ait été utilisée. D'importantes attaques d'insectes xylophages là où l'aubier est présent en plus grande quantité, c'est-à-dire sur les bords latéraux des grandes planches, ont gravement endommagé le support du triptyque de Venasque.

 

Pour restaurer ces importants dommages, des greffes de bois (ou flipots) avaient été rajoutées à divers endroits, entres les montants et les panneaux principalement. Ces flipots avaient été collés avec une colle ou un mastic de couleur crème ou noirâtre ce qui avait rendu l'ensemble des éléments de la structure solidaires empêchant tout mouvement des différents éléments. Les interventions précédentes ont été dérestaurées : les différentes pièces de renfort ont été retirées mécaniquement et les mastics ont été dégagés de manière à redonner à chaque élément de la structure la mobilité qu'il avait perdue.

Il fallait également traiter la question des bois attaqués par les insectes xylophages et fragilisés par l'important réseau de galeries, devenu par endroit apparent en raison de l'effritement d'une matière fragilisées à l'extrême. Là aussi, d'anciennes interventions avaient tenté de remédier à ce problème comme en témoignent des tâches et auréoles sombres au revers sur les zones vermoulues et qui sont vraisemblablement les traces d'anciens produits destinés à consolider les zones fragiles). Une nouvelle consolidation, limitée aux zones dégradées à cœur, a été réalisée par le restaurateur du support.

 

Cette opération de grande envergure s'est terminée par l'intervention des restauratrices chargées de la couche picturale qui ont dégagé les mastics restant sur la face et consolidé les trous d'envol et les galeries menaçant de s'effondrer en emportant la couche picturale.

 

Prochaine étape de la restauration : le nettoyage de la couche picturale et la préparation tant intellectuelle que physique de la réintégration de la couche picturale.


La restauration du Triptyque de Venasque

Le lieu : Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine, Marseille
Les restaurateurs : Gilles Tournillon (support bois), Philippe Duvieuxbourg (dorure), Monique Pomey, Alice Moulinier, Séverinne Padiolleau (couche picturale)
Le comité scientifique : Dominique Thiébaut (conservateur général du Patrimoine au département des peintures du musée du Louvre, Elisabeth Mognetti (conservateur général du Patrimoine), Julie Tugas (conservateur des Monuments historiques, DRAC PACA), Dominique Vingtain (directrice du musée du Petit Palais), Marie Mayot (adjointe à la directrice du musée du Petit Palais)

 

Ill : Détails de la couche picturale après l'intervention d'enlèvement des facings et des mastics.

 Refermer
27 janvier 2015 à 13h30
"Enjeux et difficultés de la restauration et de la présentation d'une oeuvre biface"
Rendez-vous mensuels CICRP " Parlons-en"

Dans le cadre des rendez-vous mensuels du CICRP intitulés Parlons-en, la Bannière de saint Blaise est mise à l'honneur. Pour plus de détail ICI

Retrouvez l'interview de Marie Mayot, commissaire de l'exposition Les dossiers du Petit Palais #2. Piété populaire en Italie au XVe siècle. La bannière de saint Blaise de Niccolò da Foligno au micro de Michel Flandrin pour France Bleu Vaucluse ici

 

 Lire l'article

 

Les intervenantes :
Dominique Vingtain, directrice du musée du Petit Palais : Brève histoire
d'une très longue restauration
Monique Pomey, restauratrice (sous réserve) : La restauration de la bannière
au CICRP
Sarah Boularand, chimiste du CICRP : Les résultats des dernières analyses
chimiques
Marie Mayot, adjoint à la directrice du musée du Petit Palais : La
présentation d'une oeuvre biface et la restitution au public.

 Refermer
20 et 21 septembre 2014
Journées Européennes du Patrimoine
Animations
Des animations auront lieu pendant ces deux jours de 10h à 13h et de 14 à 18h  Lire l'article

- L'apparition des jardins dans les collections : visite conférence dans les collections du musée par le conservateur et son adjointe. Samedi et dimanche à 10h et à 14h sur réservation.

- Point de vue sur le Rhône : mise en valeur de la vue offerte par le second étage du musée du Petit Palais sur le Rhône, l'île de la Barthelasse et au-delà Villeneuve-lès-Avignon.

- Visite libre des collections permanentes et de l'exposition Les dossiers du Petit Palais #1. Acquérir, restaurer, attribuer. La Visitation.

Horaires : samedi et dimanche de 10h à 13h et de 14 à 18h
Gratuit

 Refermer
Samedi 14 juin à 21h30
Autour de François Villon
Villon la Vie par la compagnie Zig-Zag

Le musée du Petit Palais consacre deux soirées à François Villon, le plus connu des poètes français du XVe siècle, qui mena entre 1431 et 1463, une vie courte mais mouvementée ; étudiant prometteur mais dissipé, voleur et assassin plusieurs fois gracié, sa légende naît rapidement autour de sa disparition à l'âge de 32 ans.
C'est plus particulièrement le Testament, son œuvre maîtresse, publiée en 1461 qui est mis à l'honneur par le musée du Petit Palais

 Lire l'article
Spectacle
Villon la Vie par la compagnie Zig-Zag
Samedi 14 juin à 21h30
Tarif : 10 € / 5 € (étudiant, chômeur)


Villon la Vie est une performance de comédien chanteur. Reprenant l'essentiel du Testament de François Villon, qu'il a adapté en vers du moyen français, Michel Arbatz dit et chante ce texte carnavalesque. Introduit par le vois off de Jean-Louis Trintignant, c'est un poème-fleuve plein de mouvements intérieurs, du rire aux pleurs, de la critique des puissants à la peinture attendrie des laissés pour compte, une méditation sur la mort, la vieillesse et la joie de vivre. Une quinzaine de ballades sont chantées. Olivier Roman-Garcia (guitare et bouzoukis) a arrangé ces compositions dans un esprit moderne loin du cliché médiéval. Le spectacle dure une heure trente environ. Modeste dans ses moyens scéniques (pas de décor, sinon la beauté de la cour intérieure du musée du Petit Palais), il table essentiellement sur l'énergie et la qualité d'interprétation des acteurs.


>> Télécharger la présentation du spectacle 

 Refermer
Mai-juin 2014
Cycle de conférence du Palais des Papes
Conférences consacrées aux fresques italiennes antérieures à la réalisation de la chapelle Saint-Martial à Avignon entre 1344 et 1346
Pendant que se déroule la restauration des fresques de la chapelle Saint-Martial, le Palais des Papes propose un cycle de conférences consacrées aux fresques italiennes antérieures à la réalisation de cette chapelle à Avignon entre 1344 et 1346.
 Lire l'article

Ce cycle de conférences présente les fresques réalisées successivement au XIVe siècle dans diverses villes italiennes et divers édifices religieux et publics. Ce faisant, il concerne autant les conditions de ces commandes remarquables que la réalisation de ces décors par des artistes majeurs de leur époque. En filigrane, il s'agit de montrer comment Avignon s'inscrit dans cette lignée de chantiers emblématiques manifestant la puissance de leur commanditaire, servant leur programme iconographique et révélant l'adaptation du peintre ou des peintres à ces exigences au sein desquelles ils trouvent un terreau pour développer leur art et inventer de nouvelles manières de le pratiquer.

Prochaines conférences :

  • Jeudi 22 mai 2014 à 18h30. Salle du Trésorier, centre de congrès du Palais des Papes

Rome, fresques et mosaïques.
par Alessandro Tomei, professeur à l'Université de Chieti (Italie)
Alessandro Tomei est professeur d'histoire de l'art médiéval à l'Université "G. D'Annunzio" de Chieti-Pesara. Ses domaines de recherche sont l'art gothique en Italie et en France, l'enluminure, la sculpture (en pierre et en bois), les arts somptuaires, sujets sur lesquels il a publié de nombreux essais et monographies. Il a été commissaire d'expositions importantes à Rome notamment.

  •  Jeudi 5 juin 2014 à 18h30. Salle du Trésorier, centre de congrès du Palais des Papes

Assise, la basilique San Francesco.
Vers 1277/80 - vers 1325
Cimabue, Torriti, Giotto, Pietro Lorenzetti, Simone Martini
par Bruno Zanardi , professeur à l'Université d'Urbino.
Bruno Zanardi est professeur de Théorie et Technique de la Restauration à l'Université d'Urbino «Carlo Bo». Il a restauré des oeuvres d'art de grande importance : la Colonne Trajane, les fresques et les mosaïques de Sancta Sanctorum et de la Basilique de Sainte Marie Majeure à Rome, les fresques de la Basilique d'Assise, le Baptistère de Parme. Il a développé une nouvelle approche de l'histoire de l'art en qualité de restaurateur et à la lumière de l'organisation du travail sur les chantiers de peinture. Il a écrit des essais sur la restauration et des textes sur l'organisation de la protection du patrimoine artistique.


Tarif : 7 € / Gratuit pour les étudiants

>>Télécharger le programme 

 Refermer
Un nouvel outil pédagogique pour découvrir la technique médiévale de la peinture
La mallette du peintre
La mallette du peintre est un outil pédagogique imaginé en collaboration avec Patrick Varrot, historien de l'art, à partir de ses recherches et expériences d'après les traités techniques anciens sur l'art de peindre au Moyen Âge.  Lire l'article
Composée d'éléments contemporains (supports de bois préparés, jeu d'outils de peintre et de doreur, ensemble de pigments, terres, gesso et détrempe à l'œuf) cette mallette donne un aperçu des procédés, de l'outillage et de l'évolution des techniques et des recettes tels qu'ils sont décrits dans les traités de peinture médiévaux.

Au cours d'une visite guidée avec un médiateur du musée, les élèves peuvent ainsi découvrir par une approche concrète, les étapes du travail du peintre telles que la préparation du panneau, la mise en place de la composition, la dorure ou encore la fabrication de la peinture proprement dite.

 Refermer